Ecologique

 

Le terme « écologie », se trouvait déjà en 1966, dans le livre du biologiste Haeckel « morphologie générale des organismes ».

Le principe même de l’écologie, dont découlent les conséquences de nos actes, c’est que dans la nature tout est lié. Tout être vivant se retrouve donc lié et en permanente relation avec son environnement.

En négligeant l’écosystème, les répercussions reste inévitables ! Une espèce qui vient à pulluler dangereusement, c’est que nous avons certainement détruit ses prédateurs naturels.

Un petit exemple : Aujourd’hui certaines campagnes se font dévaster par les chenilles, les hannetons ou les sauterelles, c’est peut être que nous détruisons les oiseaux qui les mangent, ou en transportant les arbres d’autres pays dans le notre, nous avons transporté avec eux les insectes qu’ils nourrissent, sans apporter de ce même pays les oiseaux qui les mangent.

Dans cet exemple, de toute évidence, il nous faut relocaliser l’économie, c’est le seul moyen de retisser le lien social, qui est systématiquement attaqué par notre mode de consommation ou surconsommation.

Voir petit article « locavore  »

Il n’existe pas de société sans règles, pas plus d’écosystème sans ordres.

Nous avons tous mis notre petit grain de sable dans cette histoire et c’est à nous tous, d’essayer de changer, de faire l’effort de changer. Le défit est énorme, mais soyez tranquille, nous n’avons plus vraiment le choix.

A l’heure de la crise économique, il serait temps d’écouter ce que la terre a à nous dire, prendre uniquement ce que nous avons besoin tout en la respectant. Peut être que nous serons fiers de dire plus tard « après l’aire industrielle… »