Définition du circuit court

« Vente directe, du producteur au consommateur »

 

En avril 1999, le circuit court est devenu une définition officielle.

 Selon le ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, le mode de commercialisation des produits agricoles en vente directe à la ferme, du producteur au consommateur, vente sur les marchés, par des tournées, dans les AMAP ou par correspondance, soit indirectement mais a condition de n’avoir qu’un seul intermédiaire, est considéré comme circuit court.

Le circuit court est une façon dynamique de soutenir l’économie locale, favoriser l’emploi et protéger l'environnement